Les aliments transformés

Les aliments transformés

alimentstranformés-Nutrition- diététicienne-besancon-mamirolle-alimentation-santé-alimentationsanté-micronutrition-mangermieux-sportif-alimentationsportive-paulinetoitot-dietetique-nutritionniste-alimentationsaine

Il faut savoir que l’on peut classer les aliments en plusieurs catégories :
Les aliments frais, les « matières premières » : fruits, légumes, viande, poisson, œuf, certaines céréales, huile, légumineuses, oléagineux etc
Ce sont des aliments dits bruts. Ils n’ont connus aucuns procédés de transformation, cuisson, assaisonnement, découpage etc.
Les aliments peu transformés : ces produits sont le résultat d’aliments initialement bruts ayant reçus un processus mécanique et/ou thermique (découpage, cuisson, assaisonnement etc) – la salade en sachet par exemple .
Les aliments transformés ou ultra-transformés : les aliments transformés ou ultra-transformés sont issus d’un aliment auquel ont été ajouté d’autres ingrédients (sucre, matière grasse, sel etc) le transformant et le rendant parfois méconnaissable par rapport à son état d’origine.

Malheureusement, dans l’alimentation dite « moderne » on retrouve de plus en plus d’aliments transformés ou ultra-transformés. D’une part parce que le cout est moindre pour le producteur et d’autre part parce que l’acheteur consomme ce type de produits.

Bien souvent, les aliments transformés et ultra-transformés présentent une quantité importante d’édulcorants, d’additifs, de conservateurs, néfastes pour la santé.

De nos jours, certaines pathologies sont la conséquence directe de l’alimentation trop industrielle.

Comment les reconnaitre ?
• La liste d’ingrédient est généralement très longue, et le produit initial n’a plus la même forme / couleur /odeur, il est devenu difficile de le reconnaître.
Ce sont malheureusement, généralement des produits qui présentent des allégations santé « riche en vitamines et minéraux », « riche en fibres » etc.
L’emballage est souvent très attractif : colorés, promotion, label, allégations nutritionnelles, publicités etc
Ces aliments représentent une part très importante des produits vendus en supermarchés y compris dans les produits végétariens/vegan, bio, « diététiques », bébé.

Quels sont les risques pour la santé ?
Ces produits contiennent des agents néfastes pour l’organisme : additifs, colorants, conservateurs, édulcorants etc.

Des études démontrent une corrélation entre l’augmentation de la consommation des produits transformés et/ou ultra-transformés et certaines pathologies chroniques voire cancer.

Ces aliments sont souvent peu satiétogènes mais également riches en calories. Certains substances telles que le sucre peuvent être addictives et provoquer des troubles du comportement alimentaire pouvant entraîner une prise de poids.

Les substances contenues dans ces aliments peuvent également avoir de l’incidence sur le bon fonctionnement de l’organisme.
Une consommation trop fréquente de ces aliments pourra entraîner des carences nutritionnelles en lien avec une qualité nutritionnelle médiocre.

Attention, la plupart des applications au même titre que le nutri-score ne prennent pas en compte le degrés de transformation des aliments.

Pauline Toitot

Diplômée en diététique

Nutrition et micro-nutrition du sportif

Retour haut de page